articles

Primark en plein essor veut plus d'expansion

En plein essor, Primark envisage une expansion supplémentaire par Press Association

Publié le: 19h11 HAE, le 4 novembre 2014|Mis à jour: 19h11 HAE, le 4 novembre 2014

email

Primark a jeté son dévolu sur plus d'expansion aujourd'hui après une année «magnifique» au cours de laquelle il a accumulé des ventes de près de 5 milliards de livres sterling et une augmentation de 29% des bénéfices.

Les résultats pour l'année se terminant le 13 septembre exercent une pression supplémentaire sur son rival Marks & Spencer à la veille de ses propres résultats, alors que les bénéfices semestriels devraient baisser d'environ 4% à 252 millions de livres sterling en raison de la baisse des ventes de vêtements.

Les gammes tendance de Primark en ont fait un gagnant incontestable dans le secteur ces dernières années, les analystes louant sa capacité à combiner prix bas et haute couture.

Primark a salué une année «  magnifique '' avec des ventes de près de 5 milliards de livres sterling

Son propriétaire, Associated British Foods, a déclaré que la division de vente au détail avait maintenu son élan dans le nouvel exercice, malgré l'impact de l'automne exceptionnellement chaud sur la demande d'articles de mode par temps froid.

L'expansion rapide signifie que le portefeuille de Primark de plus de 10 millions de pieds carrés d'espace de vente est maintenant sept fois la taille de son empreinte totale en 2000, alors qu'il comptait 100 magasins après 31 ans de négociation.

La chaîne a ajouté 1,4 million de pieds carrés d'espace de vente de l'année à septembre, ce qui lui donne 278 magasins dans neuf pays, dont 164 magasins au Royaume-Uni.

Lee  Atteindre le fond du baril: la pandémie de coronavirus frappe la production européenne de vin - Talking Europe

La chaîne prévoit une augmentation d'un peu moins d'un million de pieds carrés dans l'année en cours, tandis que son prochain nouveau marché sera dans le nord-est des États-Unis, avec jusqu'à 10 magasins d'ici la fin de 2016.

Parallèlement à l'expansion des magasins, les solides gammes automne / hiver et printemps / été de Primark ont ​​contribué à une hausse des ventes de 4% à périmètre constant. Les bénéfices pour le dernier exercice étaient de 662 millions de livres sterling.

Le directeur général George Weston a ajouté: "Le succès commercial de Primark et son expansion significative ont livré une autre année magnifique."

Les ajouts récents de la société ont inclus de grands magasins dans plusieurs grandes villes d'Europe, notamment Lisbonne, Madrid, Berlin, Cologne, Düsseldorf et Vienne. Les ouvertures au Royaume-Uni ont eu lieu à Bath, Canterbury, Cardiff, Crawley, Leeds et Warrington.

L'année a également vu l'ouverture de ses premiers magasins en France, notamment à Marseille, Dijon et trois magasins en banlieue parisienne.

M. Weston a déclaré: "Nous avons été ravis du succès de ces magasins français, à la fois pour la taille de la foule lors des jours d'ouverture, qui était écrasante, mais surtout pour l'énorme enthousiasme des clients pour Primark, dans des villes très différentes, qui a été soutenu. tout au long de l'année. "

Cinq autres magasins devraient ouvrir avant Noël, y compris un déménagement à Northampton dans un magasin plus de trois fois plus grand.

Dans l'ensemble, les bénéfices avant impôts ajustés d'AB Foods – le conglomérat coté au FTSE 100 qui possède Ryvita et Ovaltine – ont augmenté de 2% à 1,1 milliard de livres sterling, la baisse des prix de sa division sucre ayant été compensée par la croissance de ses unités d'épicerie, d'agriculture et d'ingrédients.

Lee  Griezmann peut protéger son héritage de l'Atletico en remportant la Ligue Europa

Le groupe, qui emploie 118 000 personnes dans 47 pays, a déclaré que ses ventes globales avaient chuté de 3% à 12,9 milliards de livres sterling, en grande partie en raison d'une livre forte et de la chute des prix des produits alimentaires.

Il a déclaré que les prix du blé, de l'orge, de l'huile de maïs et du riz ont tous chuté au cours de l'année.

AB Foods, qui possède Silver Spoon, a déclaré que la baisse des prix mondiaux du sucre signifiait que sa division sucre affichait un bénéfice d'exploitation ajusté de 56% en baisse à 189 millions de livres sterling.

Il a déclaré que les prix élevés du sucre en 2011/2012 étaient dus à des pénuries exceptionnelles, le marché faisant actuellement l'objet d'une restructuration en Europe qui continuera à voir les prix baisser l'année prochaine.

Dans son unité d'épicerie, il a déclaré que Twinings Ovaltine avait enregistré une forte croissance, ce qui au Royaume-Uni s'est traduit par de bons progrès dans les thés verts et les infusions.

Il a déclaré que les ventes et les bénéfices étaient supérieurs à ceux de l'année dernière chez Allied Bakeries, qui a lancé Kingsmill Great White en février, soutenu par une campagne publicitaire télévisée. La division épicerie a déclaré un bénéfice avant impôts ajusté de 20% plus élevé à 269 millions de livres sterling.